C) Des consommations variées

Les diverses consommations de jeux vidéos

  • La consommation occasionnelle
Nous pouvons parler de de consommation occasionelle quand le joueur fait quelques parties de temps en temps et lorsqu'il joue le plus souvent avec ses amis.

 

  • La consommation régulière
La consommation est dite régulière lorsque le joueur passe une à plusieurs heures devant sa console  presque tous les jours mais sans conduite addictive : il sait parfaitement se réguler, et il n’y a rien d’inquiétant, il n' est donc pas considéré comme dépendant. Ainsi, 44% des jeunes joueurs âgés de 16 à 19 ans consacrent plus d'une heure par jour aux jeux vidéos contre 21 % pour les joueurs de plus 55 ans.

 

  •    La consommation addictive
Elle se caractérise par l'impossibilité de contrôler un comportement de consommation. Après un usage répété, une habitude se crée et peut conduire à un asservissement du sujet à une substance ou à une activité.
Il en résulte une surconsommation - un abus, qui peut conduire à une véritable dépendance psychique ou physique.

  • La consommation abusive ou excessive
Elle se caractérise par un excès de consommation, une surconsommation, avec toutes les conséquences négatives que cela entraîne - psychique, psychologique, relationnelle, sociale et même physique - mais sans dépendance.
À partir de quand, à partir de combien d'heures de jeu par jour ou par semaine peut on parler d'abus et de consommation excessive ? On ne peut pas répondre en terme quantitatif à cette question. Il n'y a pas de limite nette entre la normalité et l'excès. Tout le monde a droit à des excès, surtout les adolescents et les jeunes adultes qui sont les premiers concernés par les jeux vidéo. Mais passer régulièrement plusieurs heures par jour à jouer, surtout si on le fait seul, est bien sûr inquiétant et certainement excessif. C'est quand il n'y a plus d’échange avec les autres qu'il faut commencer à se poser des questions.

  • La dépendance
Elle correspond au stade ultime de la consommation pathologique. Dans la vraie dépendance on retrouve une perturbation du fonctionnement social, intellectuel et affectif des sujets qui s'organise autour du jeu.
On peut donc parler de réelle dépendance aux jeux vidéo, avec apparition d'une dépendance psychique et perturbation de tout le fonctionnement du joueur, au niveau intellectuel, relationnel, affectif, social, professionnel, scolaire…

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×